Communiqués

28 juin 2012   //

 

Les communiqués sont classés en fonction de leur date de publication. Le plus récent figure ci-après :

Communiqué, le 1 octobre 2020

Pour l’extension du congé de paternité

Le Groupe d’études sur les sexismes  (GES) se félicite de la décision de faire passer en juillet 21 le congé paternité de 14 à 28 jours, mesure qui figurait déjà dans son propre programme.

Ce doublement est d’une importance capitale : les premiers jours sont ceux qui permettent à l’enfant, englué dans le cocon maternel, de découvrir qu’il a 2 parents, et au père de commencer le travail de séparation de l’enfant d’avec la mère.Ceci est déterminant pour le reste de sa vie car, comme le disait Guy Corneau, « Père manquant, fils manqué »Une partie de sept jours serait obligatoire, ce qui peut poser des problèmes économiques. Mais l’enjeu est fondamental, et doit balayer cette objection.Ceci dit, il ne doit s’agir que d’une nouvelle étape, et le congé a vocation à s’élargir encore.