Manifeste pour la désexuation des politiques de lutte contre les violences (avril 2010 – avril 2012)

28 juin 2012   //

 

Le « Manifeste » a été mis en ligne sur un site de pétitions le 17 avril 2010, et y est demeuré deux ans. Le 22 mars 2011, il a été envoyé, avec les signatures disponibles, au Premier ministre, au ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, au ministre de l’Intérieur (voir courrier ci-après). La seule réaction a été un accusé de réception des services du Premier ministre.

 

Le 22 mars 2011

 

 Madame Roselyne Bachelot, ministre

 des Solidarités et de la Cohésion sociale

Monsieur Claude Guéant,  ministre de l’Intérieur

Monsieur François Fillon, Premier Ministre

 

objet : Plan triennal 2011-2013 contre les violences

 

Madame la ministre,

Monsieur le ministre,

 

Nous apprenons par la presse (Le Monde du 7 mars 2011) qu’un nouveau Plan triennal 2011-2013 « contre les violences sexistes et sexuelles » sera mis en place au cours de la présente année, par le Ministère des Solidarités et le Ministère de l’Intérieur. Cette information retient toute notre attention, car notre association suit avec intérêt et sympathie toutes les initiatives contre les violences de genre.

En 2010, nous avions cependant constaté et déploré le fait que plusieurs de ces initiatives soient sexuées, c’est-à-dire plus précisément dédiées exclusivement  aux victimes féminines. C’est pourquoi nous avons initié une pétition intitulée « Manifeste pour la désexuation des politiques de lutte contre les violences », dont vous trouverez le texte ci-joint, avec les signatures.

Pour l’élaboration du prochain Plan triennal, nous espérons que vous voudrez bien tenir compte du contenu de ce Manifeste, et de notre demande de « désexuation ».

Tout à fait disposés à vous rencontrer si vous le souhaitez, nous vous prions d’agréer, madame,  monsieur, l’expression de nos meilleurs sentiments.

 

**************************************

 

Destinataires : gouvernement et parlementaires français

 

Manifeste pour la désexuation des politiques

de lutte contre les violences (France)

 

En matière de lutte contre les violences, les pouvoirs publics français opèrent régulièrement des distinctions, fondées sur le sexe, entre les personnes qu’ils se proposent de soutenir, ce qui dans notre droit caractérise la discrimination. Ainsi dans l’actualité récente :

Un service d’aide sexué

Le 3919, numéro d’appel dédié aux victimes de violences conjugales, créé en 2007, est géré par le Ministère du Travail. Ses nombreux documents de présentation, papier ou visuels, le définissent comme réservé aux victimes féminines. Tous les témoignages qui les illustrent émanent de femmes. Le personnel qui répond aux appels est exclusivement féminin. La proportion d’hommes victimes qui utilisent le service est de ce fait dérisoire. En mars 2010, le service a annoncé son élargissement à d’autres catégories de violences (mariages forcés, violences au travail, etc.), tout en conservant le même type de présentation sexuée.

Une  » Grande cause  » sexuée

En novembre 2009, le Premier ministre a retenu comme thème de la Grande cause nationale 2010  « La lutte contre les violences contre les femmes », sans pour autant motiver le choix de cette sexuation. Rappelons que les thèmes retenus les années précédentes, à savoir « L’égalité des chances », « La maladie d’Alzheimer », « Les dons d’organes » n’étaient en rien sexués.

Une proposition de loi sexuée

Le 25 février 2010 l’Assemblée nationale a voté une proposition de loi définie comme « renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes ». Le caractère sexué de cet intitulé est confirmé dans une demi-douzaine de ses articles, qui selon les cas, réservent le bénéfice des mesures de prévention ou de soutien aux « femmes », ou réservent les possibilités d’intervention aux « associations de défense des droits des femmes ».

Les signataires du présent Manifeste protestent contre ce parti-pris discriminatoire

- parce qu’il est contraire à nos lois ;

- parce qu’il revient à accorder la protection de la société à une partie des victimes en fonction de leur sexe, et à la refuser à l’autre partie ;

- parce qu’il revient, toutes les victimes de violences étant posées comme appartenant au même sexe, à stigmatiser les personnes de l’autre sexe comme les seules responsables de ces violences.

Ils demandent à l’ensemble des décideurs concernés (parlementaires, ministres, Président) de mettre fin à cette dérive et de veiller désormais à ce que les politiques de lutte contre les violences soient mises au service de toutes les personnes indépendamment de leur sexe, autrement dit qu’elles soient désexuées.

 

Premiers signataires :

René Delamaire, psychologue, Saint Fargeau Ponthierry, président du Ges / Stéphane Hervy, Notre-Dame de Gravenchon, président de Justice Papa Normandie / Pascal Dazin, médecin, Plaintel, président de l’Alphabet du respect des enfants / Adelyce Bescond, Brest, gestionnaire du blog paternité-imposée / Patrick Guillot, enseignant, Lyon, auteur / Eric Verdier, psychologue, Cherbourg, auteur / Jean Gabard, enseignant, Maclas, conférencier-auteur / Jean-Louis Touchot, retraité, Sannois, webmestre du site p-a-p-a.org / Serge Ferrand, Montréal, auteur / Sylvianne Spitzer, psychologue-criminologue, Montrouge, présidente de Sos Hommes battus / Alain Cazenave, Paris, président d’Sos papa

Autres signataires :

Sébastien Gallié, Longwy, étudiant / Gilles Vasselin, enseignant, Paris / Alain Bisson, ingénieur, Lyon / Renaud Dubulle, technicien, Dijon / Fred Darevil, Nantes, mentaliste / Loïc Erard, Nancy / Monique le Goff, Brest / Henri L’Helgouach, retraité, Plonevez-Porzay / Michèle Girard, femme au foyer, Indre-et-Loire / Laurent Cornut, Courillac / Inès Bannani, Ardennes / Linda Mikolajczac, employée, Pas-de-Calais / Olivier Mikolajczac, agent, Pas-de-Calais / Laurence Malary, enseignante, Nantes / Catherine Cisterna, comptable, Brest / Rachel Jory, fonctionnaire, Nice / Fabrice Vernezoul, informaticien, Avignonet-Lauragais / Danièle Gaudin, retraitée / Sébastien Robert, consultant, Aquitaine / Mathieu Bénavent, Montpellier / Mickael Keck, autodidacte, Nancy / Christian Le Ninte, retraité, Buc / Khadidiatou Le Ninte, nounou, Buc / Maxime Sturma, Picardie / Bernard Dangas, Charly / Jessica Viallemonteil, psychothérapeute, Ussel / Olivier Gourson, fonctionnaire, Paris / Georges Batarse, Toulon / Franck Leclerq, dessinateur industriel, Villemontais / Dominique Ruffié, Sainte Geneviève-des-Bois / Edwige Lepinaux, congé parental, Pont Croix / Yanick Sachs, enseignant, Moselle / Eddy Guermondi, ingénieur, Lille / Mikaël Pinceloup, pâtissier, Coulommiers / Hélène Barral, congé parental, 84 / Eric Demazières, gestionnaire de stock, Nord / Francis Paltingeas, 16800 / Estelle Mace, mère au foyer, Cholet / Jérôme Varanne, chargé d’étude, Calais / Marie Piasco, sans emploi, 83600 / Nadège Monge, 83310 / Michel Durant, commercial, Nancy / Jean-Jacques Jory, retraité / Sam Patrig, compositeur, Paris / Gilles Vayre, retraité, Narbonne / Françoise Hamel, retraitée, Saint Cyr L’Ecole / Roland Seve, Paris / Nathalie Robert, enseignante, Pomerols / Hélia Marzloff, étudiante, Lyon / Gilles Reynolds, Nice / Hervé Cario, artisan, Réunion / Denise Filho, Ariège / Jacques Gasnier, retraité, Bois-Colombes / Gabrielle Perret, étudiante infirmière, Paris / David Prigent, Cergy / Marie Yansen, Paris, infirmière / Romuald Gervais, charpentier, Rennes / Christophe Lemardele, enseignant, Les Clayes sous Bois / Julien Lemardele, étudiant, Granville / Gisèle Rouet, enseignant, Bourg-la-Reine / Cindy Delavelle, mère au foyer, Longwy / Céleste Grimm, Paris / Patrick Forest, St Georges / Soufiane Ammy Driss, demandeur d’emploi, Reims / Philippe Troncin, enseignant, Montpellier / Bruno Laroche, technicien agrobiologiste, Gaillac / Michel Lanore, employé de banque, Bordeaux / Sébastien Vandenbushe, agent hospitalier, Lille / Jean-Paul Gros, retraité, Toulon / Pierre Royer, dessinateur projeteur, Plaine des Cafres / Catherine Duvot, assistante de direction, Montpellier / Maryse Floquet, formatrice, Chilly-Mazarin / Muriel Prillard, VRP, Plouay / Hassan Erra, Athis Mons / Marie Durand, chômeuse, St Nazaire / Phe Eng-huot, employé, La Fouillouse / Jackie Bonifay, employée, Toulon / Pierre Lacape, éducateur, Sollies / Sébastien Barberio, ingénieur, Montagnac / Elodie Gretten, ASS, Savoie / Rose-Marie Roche, Avignon / Miguel Terrier, infirmier, Rouen / Jean-Pierre Colombain, La Montagne / Dominique Rolle, 971, Guadeloupe / Bernard Pajani, instituteur, Faverges / Olivier Patin, informaticien, Paris / Philippe Callegari, artisan-commerçant, Tarbes / Fabrice Jacob, Paris / Martin Laigle, Paris / Jean-Marc Turpin, Wattrelos / Michel N’Guessan, informaticien, Eaubonne / Patrice Coignec, enseignant, Beauvais / Yves Benjamin, Malakoff / Charlaine Martin, étudiante en travail social, Ardèche / Yoann Drean, Nantes, étudiant / Yvan Poussin, 22100, employé / Jennifer Basseporte, ingénieur, Charente / Laurent Loisel, Solliès / Jacques Martin, cadre commercial, Béziers / Kenza Khalis, conseillère en insertion Arthaz PND / Eric Le Hénaff, ingénieur, Paris / Michael Billard, enseignant, Auxerre / Jean-Noël Kempf, Kingersheim / Marie-Laure Maignon, RRH, Lille / Dominique Vincent, fonctionnaire, Montpellier / Tony Billotta, Ardèche, retraité / Janine Vincent, retraitée, Montpellier / Philippe Basso, médecin, L’Escale / Augustin Besse, Senlis / Cécile Vincent, étudiante, Montpellier / Gaëlle Houdan, étudiante, Balazé / Philippe Berna, enseignant/consultant, Nantes / Jacques Chabaud, Ardèche / Patrice Abit, Lardy, Pierre Bolle, psychanalyste, Vanves / Frédéric Bonnaud, métreur, Mezangers/ Sandrine Roboly, Langon / Jean-Jacques Dhénin, retraité, Poissy/ Alexis Aguettant, Paris / Albert Milcent, imprimeur, Saint-Denis / Françoise Hamel, retraitée, Saint Cyr l’école / Aurélie Zych, Nangis / Mehdi Mansouri, formation électronique, Lillers / Henri Ibarrèche, menuisier, Curvalle / Etienne Bonnaud, assistant d’éducation, Montpellier / Raphaël terrien, informaticien, Bourgogne / Jean-Claude François, clerc principal, Paris / Paul Francisco, Clermont-Ferrand / Alain Trehou, Rambouillet / Paul Molina, ingénieur électronicien, Toulouse / Bertrand Clair, ingénieur, Paris/ Jean-Marc Denjean, cadre, Toulouse / Chantal Outlakow, gérante de société, La Ville du Bois / Christine Richard, enseignante, Thiais / Irène Meuleman, directrice d’école, Martinique / Nicole Delattre, enseignante retraitée, Vincennes / Nicole Sabouat, , animatrice socio-culturelle, Bordeaux / Aline Valentin, retraitée, Villecresnes / John Mulson, Antony / Nacira Khames, gardienne, Paris / Anne Cerne, retraitée, Dax / Nathalie Olivier, consultante, Courbevoie / Pascale Meheust, Vannes / Béatrice Bourhour, directrice, Vaucresson / Danielle pradelles, Paris / Isabelle Vernay, retraitée, retraitée / Anne-Marie Aurensan, fonctionnaire, Elancourt / Charlotte Mettan, retraitée, Foulayronnes / Chirley Durand, Toulouse / Geneviève Lepers, Melun / Patricia Soulié, enseignante, Mollèges / Catherine Planque, Chelles / Myriam Wittezaele, employée, Cherbourg / Sylvie Philippe, mère au foyer, Mons / Evelyne Perioli-Colin, retraitée, France / Marie Dubois, Lyon / Marie Quartier, fonctionnaire, Nancy / Marie-Ange Agez-Grassien, assistante sociale, Faches-Tumesnil / Cyrille Godonou, statisticien, Malakoff / Danièle Cernowitz, immobilier, Paris / Franck Lochet, Bourg la Reine / Laurence Louis, assistante de direction, Sassenage / François Nourrissier, ingénieur, Limay / Yves Dumoulin, ingénieur, Dôle / André Helman, médecin, Paris / Mireille Landry, professeur, Saint-Brice / Abdelali Kerroumi, enseignant, Lyon / Pierre Ruiz, Pezenas / Frederic Chofel, animateur, Limoges / William Lhome, réceptionniste, Normandie / Jean-Paul Douhait, retraité, Annemasse / Maxime Rincourt, avocat, Paris / Jean-Marie Gläntzlen, retarité, Saint Gobain / Alain Tredez, Zegerscappel / Sébastien Rohart, informaticien, Tarbes / Nicole Fichot, retraitée, Dijon / Nicolas Dupont, Paris / Denis Melinger, cariste, Sierck les Bains / Olivier Catrou, ingénieur agronome, Noisy le Grand / Catherine Bizet, Montpellier / Edward Magnaldo, musique et santé, Nice / Jane Magnaldo, Nice / Mélodie Loussot, Seine et Marne / Michel Vicente, formateur, Bourges / Antoine Belhomme, enseignant, Sao Paulo / Eric Rivière, agent, Caen

Signataires hors-France :

Belgique : Dominique Gallet, Tournai / Ivan Zenoni, indépendant, Tournai / Ema Depret, cadre, Bruxelles / Steve Dupont, Mons, formateur / Angele Nicolay, étudiante, Liège / Jean Pellin, Schaerbeek / Pierre Beaumadier, Bruxelles / Catherine Marx, écrivain, Cortil Noirmont / Bernard Legros, enseignant, Bruxelles

Québec : André Gélinas, retraité, Québec / Yvon Dallaire, psychologue, Québec, PDG des éditions Option Santé / François Brooks, électricien, Montréal / Hermil Lebel, St Damien-de-Brandon/ Xavier Gillet, Montréal / Dominique Boies, étudiante en criminologie, Québec / Olivier Kaestle, Trois-Rivieres / Marcus Goodus /

Suisse : Oleg Kochtchouk, enseignant, Versoix / John Goetelen, naturopathe, coach, Genève / Paul Kristof, Gaillard, Suisse / Didier Roches, Delemont, secrétaire de la Coordination romande des organisations paternelles (CROP) / Patrick Robinson, Neuchatel / Andreas Zurbrugg, assistant social, Sainte Croix

 UK : Enimie Queylard, environnement

Italie : Elvio Gallo