Un père exclu d’accompagnement d’activité scolaire, puis passé à tabac ! – 10 avril 2013

3 mai 2013   //

.

Un père exclu d’accompagnement d’activité scolaire,

puis passé à tabac !

 

Le 10 avril 2013

Depuis 10 jours, Monsieur Frédérick Boscia, père séparé d’une petite fille de 5 ans, habitué à assister l’école* est soudain banni par la directrice, Mme Eve Coviaux, au motif qu’il ne serait pas convenable, contrairement à des mères, qu’il accompagne à la piscine (photo ci-jointe) les élèves de cette classe mixte de très jeunes enfants…car il est un homme.

Le prétexte, déclenché par une mère parent d’élève serait qu’un seul vestiaire commun serait à disposition, mettant en présence des petites filles (et des petits garçons) nus devant des adultes. La directrice s’est alignée sur cette posture à caractère discriminatoire, alors que la présence d’accompagnants de sexe féminin avec des garçons nus ne lui pose manifestement pas de problème.

Il s’agit de l’Ecole maternelle des Plants, rue des Plants Bruns, 95 000 Cergy

M. Boscia, victime d’une justice familiale elle-même discriminatoire, s’est autant investi pour l’école de sa fille pour pallier le manque, la douleur de ne plus la voir que quelques jours par mois, situation que connaissent malheureusement presque tous les papas de ce pays.

L’absence totale de réaction de la directrice, malgré les courriers qui lui ont été adressés (1 exemple ci-joint) par le papa demandant audience et dialogue pour trouver une solution, n’a fait qu’accentuer la tension autour de cette affaire. Cela a conduit le conjoint de la mère opposante à venir lundi matin devant l’école tabasser M. Boscia : il a 7 jours d’ITT.

M. Boscia annonce avoir porté plainte contre l’auteur des coups qu’il a reçu stoïquement (5 à 7 coups de poing et un « coup de boule »), et poser une réclamation contre la Directrice de l’école auprès de Monsieur Dominique Baudis, Défenseur Des Droits, pour discrimination en raison de son genre masculin.

M. Boscia tient à préciser que :

- l’opposition à cet accompagnement de jeunes enfants des deux sexes dans le vestiaire n’est pas initiée par une personne se réclamant d’une quelconque religion.

- il a proposé en vain à la directrice plusieurs solutions ou compromis : utiliser le 2ème vestiaire de la piscine pour séparer les sexes, faire passer alternativement filles et garçons dans le même vestiaire, ne pas transiter par le vestiaire commun mais pouvoir surveiller sa fille et les autres enfants sur le bord du bassin.

Les associations signataires déplorent à cette occasion l’ambiance perpétuelle de suspicion et diffamation à caractère sexuel pesant sur les pères à l’occasion des divorces, certes sans aucune suite judiciaire de la part des Juges Aux Affaires Familiales, mais malheureusement aussi sans aucun rappel à l’ordre envers les accusatrices.

* don et installation de 9 ordinateurs, organisation de fête/stand kermesse, accompagnement aux sorties, maintenance informatique, animation d’ateliers de math tous les vendredis

Groupe d’études sur les sexismes (GES)

Sos Papa

.

Annexes

Lettre à la directrice

Frédérick Boscia

Mme la directrice
école maternelle des plants
RUE DES PLANTS BRUNS
95000 CERGY

le mardi 02 avril 2013

Madame la directrice,

Ce mardi 02 avril, il était convenu que j’accompagne les élèves de votre école, dont ma fille, lors d’une sortie piscine (Parvis de la Préfecture à Cergy). Travaillant ce jour, j’avais à cette occasion pris toutes les dispositions nécessaires (demi-journée de congé). Or, la protestation d’une mère a fait que la décision d’exclure les pères de cette sortie à été prise (motif : il est gênant que des hommes soient présents dans les vestiaires).

Pensez-vous que je puisse participer à la prochaine sortie piscine ou souhaitez-vous maintenir la décision d’interdire aux pères d’accompagner cette sortie ? Quoi qu’il en soit, je souhaiterais participer aux autres sorties, comme je le fais déjà régulièrement.

Acceptez-vous, comme je vous l’ai demandé ce jour lors de notre entrevue téléphonique, que l’on puisse en discuter, éventuellement avec la maman à l’origine des protestations, afin de trouver une solution qui ne serait pas discriminante.

En vous remerciant de votre attention, veuillez agréer, madame la directrice, mes cordiales salutations.

Frédérick Boscia

.

Et après…

.

L’affaire a eu un retentissement médiatique important, et ce dès le lendemain de la publication du communiqué : France 2, France 3 Ile-de-France, RTL, etc.

L’Inspection académique du Val d’Oise a de ce fait décidé, à titre provisoire, de faire encadrer les sorties de l’école par des employés municipaux. Par cette décision, elle a cautionné implicitement les accusations fantaisistes de la mère d’élève. L’Inspection aurait dû, à l’inverse, démentir fermement celle-ci, voire porter plainte contre elle.

Un tel positionnement ne peut qu’inciter à de nouvelles fausses accusations.

Aucune des associations antisexistes prétendument « féministes » n’a pris position dans cette affaire.

paris-ile-de-france.france3.fr/2013/04/11/val-d-oise-un-papa-interdit-de-sortie-piscine-232547.html

francetvinfo.fr/video-un-pere-prive-de-vestiaires-de-piscine-pour-eleves-de-maternelle_301595.html