Campagne pour la désexuation des places de parking (2022)

3 mars 2023   //

 

CETTE CAMPAGNE EST PERMANENTE. VOIR DANS LA MÊME RUBRIQUE LES COMPTE RENDUS POUR LES ANNEES PRECEDENTES ET SUIVANTES.

 

Campagne pour la désexuation des places de parking (2022)

 

 

Le 26 août 2022 (courrier envoyé respectivement aux deux entreprises. Opération initiée par Denis Redon. )

3 et 4. Parkings Intermarché et M.Bricolage, à Saintes (17100)

 

 

M.Bricolage bd de Recouvrance 17100 Saintes

Intermarché 11 rue de Lamothe 17100 Saintes

.

objet : places de parking réservées aux « femmes »

 

Madame, Monsieur le directeur,

Je me permets de solliciter votre attention dans le cadre d’une campagne que notre association mène dans toute la France, et dans un esprit exclusivement constructif.

L’un de nos adhérents nous signale qu’au moins une place de votre parking est équipée d’un panneau d’interdiction de stationner, portant la mention « Femmes enceintes / Femmes et enfants », ce qui revient à réserver cette place aux mères accompagnées d’enfants en bas âge.

Nous comprenons bien qu’en installant cette signalisation, vous n’avez été motivé(e) que par le souci de faciliter la tâche aux mères de famille qui font partie de votre clientèle.

Cependant, nous sommes gênés par sa formulation, pour deux raisons :

– objectivement, il s’agit d’une discrimination au détriment des pères. Ces derniers, en effet, dans les mêmes conditions que les mères, font des courses avec leurs enfants et devraient bénéficier des mêmes facilités;

– subjectivement, elle participe à donner des pères une image minorée, suggérant qu’ils seraient dans le domaine éducatif des parents de moindre importance que les mères. Or cette image est déjà très présente dans notre société, et il n’est pas souhaitable de la conforter.

Nous apprécierions donc vivement que vous procédiez à un changement de signalisation, en remplaçant par exemple la mention actuelle par la mention « Femmes enceinte / Parents et enfants », ou par tout autre moyen à votre convenance. Ce type de changement a déjà été effectué, à notre demande, par d’autres entreprises.

Vous remerciant de votre compréhension, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le directeur, nos meilleurs sentiments.

 

Le 15 septembre 2022

 

Courrier à J.M., délégué du Défenseur des Droits à Saintes (qui n’a pas souhaité la publication de son patronyme)

Monsieur,

Nous avons cru comprendre d’après le site du Défenseur des Droits que vous êtes son délégué pour le département de la Charente-Maritime, secteur de Saintes (17100)

Or notre association est particulièrement attentive aux différences de traitement entre les sexes. L’un de nos adhérents nous a signalé que deux grandes surfaces de saintes réservaient certaines places de leurs parkings aux « Femmes enceintes » et aux « femmes avec enfants », ce qui est parfaitement respectable mais exclut les pères, qui ont également tout leur rôle à jouer dans l’accompagnement des enfants (Voir les courriers adressés à Parkings Intermarché, 11 rue de Lamothe et M.Bricolage, bd de Recouvrance / à Saintes).

Nous avons donc écrit à la direction de ces grandes surfaces pour leur demander de modifier les intitulés de ces panneaux, comme nous l’avons obtenu, avec l’aide du Défenseur des droits, au Parking d’Intermarché, à Bessan, et au Parking Leroy-Merlin, de Puilbureau (17), et de concevoir ainsi des panneaux qui ne valorisent pas un sexe plutôt qu’un autre, mais au contraire favorisent la coparentalité. Ils ne nous ont pas répondu, et nous comptons donc sur votre appui et sur votre aide.

Avec tous nos remerciements. Cordialement.

 

Le 25 octobre 2002

 

Réponse de J.M.

Bonjour Monsieur,

J’ai l’honneur d’accuser réception de votre correspondance par laquelle vous appelez mon attention sur votre situation.

Je vais procéder à l’examen de votre réclamation et vous informerai des suites que je pourrai lui réserver.

Si durant l’instruction conduite par mes soins la situation pour laquelle vous m’avez saisi trouve sa solution, je vous remercie également de bien vouloir m’en informer.

Cordialement.

 

Le 9 novembre 2022

 

Entrevue avec J.M. (un sympathisant, François Bayle, demande et obtient une entrevue avec J.M., et lui envoie ses remerciements)

Monsieur le Défenseur des Droits,

Je vous remercie de m’avoir accordé une entrevue le mercredi 9 novembre 2022.

Je suis désolé de vous avoir donné l’impression d’insister pour que les choses évoluent. Je vous remercie de la rapidité de votre retour par ailleurs très encourageant.

Dans l’attente de suivre les évolutions concrètes sur le terrain, je vous prie, Monsieur le défenseur des Droits, d’accepter l’expression de mes respectueuses salutations.

F. Bayle (enseignant divorcé, privé récemment de sa fille par une justice française des affaires familiales discriminant les pères)

 

Le 18 novembre 2022

 

Première initiative de J.M. (> courrier au GES)

Monsieur,

Suite à mon intervention auprès de la Direction d’Intermarché Lamothe, celle-ci vient de me répondre « qu’elle n’est pas le maître d’ouvrage des travaux de marquage du parking et que, cependant, elle en a informé le propriétaire des murs du magasin, qui va faire le nécessaire auprès  de l’entreprise qui a effectué les travaux ».

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Le 21 novembre 2022

 

Deuxième initiative de J.M. (> courrier au GES)

Bonsoir Monsieur,

Contacté téléphoniquement, le directeur de M.BRICOLAGE s’engage à effectuer modification de la place de parking réservée actuellement aux femmes avec enfants en mentionnant également les pères.

Veuillez agréer, monsieur, mes salutations distinguées.

 

Le 17 décembre 2022

John Goetelen, sur son blog, consacre un billet à notre campagne : Deux formes subtiles de sexisme : l’affaire du parking rouge et le concours d’éloquence.

http://leshommeslibres.blogspirit.com/archive/2023/02/17/deux-formes-subtiles-de-sexisme-l-affaire-du-parking-rouge-e-3337119.html

 

Le 8 mars 2023

(A ce jour, les modifications demandées n’ayant pas été effectuées, nous relançons les deux entreprises, avec le même courrier, tout en leur proposant une rencontre.)

 

Relance de Intermarché et M.Bricolage

.

objet : place de parking réservée aux « femmes » (suite)

.

Madame, Monsieur le directeur,

Le 26 août 20022, nous vous avons adressé un courrier pour attirer votre attention sur une place de votre parking équipée d’un panneau d’interdiction de stationner, et portant la mention « Femmes enceintes / Femmes et enfants », laquelle nous paraît discriminante à l’encontre des pères. Nous vous demandions alors de procéder à un changement de signalisation, qui ferait mention des pères et donc les reconnaîtrait dans leur fonction.

En novembre 2022, le délégué local du Défenseur des Droits, Jacques Mege, nous a informés avoir eu un contact avec vous. Il nous a rapporté que vous compreniez notre revendication, et que vous étiez prêt à faire le nécessaire pour procéder au changement de signalisation.

Or, sauf erreur de notre part, il ne semble pas qu’à ce jour ce travail ait été effectué.

Nous souhaiterions donc savoir quelle est la situation actuelle : une démarche a-t-elle été entreprise, et si oui, dans quel délai aboutira-t-elle ?

Nous vous proposons également de recevoir un de nos représentants, M. Denis Redon, qui pourrait discuter avec vous de l’importance que nous attachons à cette problématique. M. Redon pourrait vous rencontrer entre le 8 et le 13 avril inclus. Merci de prendre directement contact avec lui :

– téléphone : XX XX XX XX XX

– mail : XXXXXX

Vous remerciant de votre compréhension, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le directeur, nos meilleurs sentiments.

.

mars 2023

.

M.Bricolage fait le minimum

.

.

 

Peu après l’envoi du courrier, un responsable de M. Bricolage nous contacte pour attester que notre demande a bien été satisfaite. Vérification faite, comme on peut le voir sur les photos ci-dessus :

– le marquage au sol est intact

– le panneau est modifié par une mention « Pères » inséré au sommet, en caractères plus petits que le reste du texte, et nettement moins marquante pour les usagers.

Il aurait été logique de modifier le marquage au sol, et de refondre entièrement le panneau de manière à ce que le message s’adresse clairement aux deux parents. On peut dire que M.Bricolage a fait le minimum.

Photo gallery